Des nouvelles de Transmission in Motion (Université d'Utrecht)

Du  1 avril 2020 au  31 mai 2020

Transmission in Motion est une plate-forme réunissant une communauté de recherche hybride proposant des séminaires, des réunions et des présentations, et servant de médiateur pour le développement de partenariats et de projets de recherche.

Seminaire

“What Follows for the Students in the 2020's?
3 Speculative Futures for Education & Technology”
Felicitas MacGilchrist en conversation avec Rianne van Lambalgen*
Lieu : En ligne via Microsoft Teams - Heure : 15:00-17:00

"Cette session commence par une conversation entre Felicitas Macgilchrist et Rianne van Lambalgen sur trois futurs possibles pour l'éducation et la technologie, en particulier à la lumière de l'actuelle pandémie de SRAS-CoV-2. Leur conversation s'appuiera sur une "science-fiction sociale", écrite par Felicitas avec Heidrun Allert et Anne Bruch, et se déroulant en 2040. En 2040, parmi les technologies les plus importantes figurent les technologies d'agrégation de données telles que l'IA, l'informatique affective, les logiciels adaptatifs ou prédictifs, les nuages et les plateformes. Mais les technologies ne sont jamais isolées : elles s'inscrivent dans des configurations sociotechniques indéterminées. La science-fiction sociale propose trois "histoires" sociotechniques alternatives des années 2020. Dans l'une d'elles, les étudiants deviennent (i) des "utilisateurs fluides", s'améliorant dans la recherche d'une efficacité sans friction dans un cadre post-démocratique créé par les grandes entreprises. Dans une autre, ils deviennent (ii) des "nomades numériques", à la recherche de la liberté, de l'individualisme et de la joie esthétique en tant qu'entrepreneurs solitaires exploitant les réglementations de l'État et les règles algorithmiques tout en sortant de l'État et en s'enfonçant profondément dans la nouvelle économie capitaliste. Dans un troisième cas, (iii) les humains participatifs, démocratiques et écologiques sont intégrés dans une "agence collective" qui considère les institutions comme des espaces pour explorer des modes de vie plus équitables. Quel a été l'impact de la pandémie de 2019/20 sur les technologies éducatives ? La conversation porte également sur la recherche future et les décisions politiques, éducatives et technologiques qui rendraient plus ou moins probable chacune de ces trois histoires fictives futures.
 

Felicitas Macgilchrist (Université Georg-August de Göttingen, Allemagne) est chef du département "Media|Transformation" à l'Institut Georg Eckert d'études internationales sur les manuels scolaires, Braunschweig, et professeur de recherche sur les médias à l'Institut des sciences de l'éducation de l'Université de Goettingen, en Allemagne. Elle étudie comment les gens tentent de changer la scolarité par le biais des technologies éducatives et comment leurs décisions en matière de conception ont des conséquences voulues et imprévues. Des articles récents s'appuient sur l'ethnographie, les études discursives et la théorie matérielle-sémiotique pour explorer la datafication, la subjectivation et les inégalités associées aux médias numériques.
 

Rianne van Lambalgen (Université d'Utrecht, Pays-Bas) a une formation en psychologie cognitive (MSc), en intelligence artificielle (MSc, PhD) et en enseignement supérieur et professionnel (MA). Elle enseigne dans le cadre du programme de base des arts et sciences libéraux, où les étudiants acquièrent des compétences en matière de recherche interdisciplinaire. Ses recherches visent à soutenir numériquement l'apprentissage (interdisciplinaire) des compétences universitaires. Il peut s'agir soit des effets des méthodes d'enseignement mixtes/en ligne sur l'apprentissage des compétences académiques, soit de l'obtention d'informations sur l'apprentissage des étudiants à l'aide de l'analyse de l'apprentissage.

Si vous souhaitez participer à cette conférence, veuillez confirmer votre présence en cliquant sur ce lien ou en nous envoyant un courriel à l'adresse tim@uu.nl.

*Session organiée avec le support de Liberal Arts & Sciences, Utrecht University"



Documentation

À voir : Séance enregistrée : "Post-Publishing and Performative Publications" par le Dr. Janneke Adema, le 22 avril.

À écouter : "Janneke Adema prend du recul et réfléchit aux raisons pour lesquelles elle s'est intéressée à la pratique de la post-édition. Elle développe sa vision de la responsabilité et de l'importance de l'histoire par rapport à ses recherches actuelles. Enfin, elle nous livre ses réflexions sur la façon dont elle aborde les collaborations interdisciplinaires."


Janneke Adema (Université de Coventry, RU) est chercheure dans le domaine des médias numériques au Digital Media at the Centre for Disruptive Media.

 

A propos de Transmission in Motion.
Publié le 19 mai 2020