Résidence de recherche-création « Théâtre numérique populaire »

Du  27 janvier 2020 au  20 février 2020



L’équipe du WP2 Digital dramaturgy accueillera en janvier et février la compagnie TF2-Jean-François Peyret pour une résidence de recherche-création intitulée « Théâtre numérique populaire », dont l’un des objectifs sera d’interroger la mise en ligne et le partage d’une écriture théâtrale augmentée.


Interdisciplinaire et intermédiatique, le projet de la compagnie TF2 s’inscrit dans une réflexion sur les relations entre arts et sciences, pour rêver un « théâtre de l’ère scientifique », comme l’aurait dit Brecht. En leur proposant un dispositif de prises de vue multicaméras augmenté de capteurs, en répétitions et pendant la représentation, nous pourrons ainsi poursuivre le travail engagé avec KinoAI (en facilitant notamment la reconnaissance des acteurs et la génération des rushes) mais également réfléchir à de nouveaux modes de transmission et de diffusion du spectacle.

En effet, un dispositif de prise de vues stéréoscopique sera l’occasion de produire, chaque jour, de courtes séquences, sorte de modules/modèles mis en ligne et qui pourraient constituer une collection d’exercices à reproduire, reprendre, réinventer, réactiver : cette collection sera tout à la fois une façon de mettre en jeu la question de la transmission d’une écriture théâtrale non dramatique, mais aussi tout simplement la conception et la publication de ce type de dramaturgies, qui s’invente par et avec des environnements médiatiques, qu’ils soient récents ou plus anciens, comme l’est la stéréoscopie.

 

La résidence donnera lieu à plusieurs événements, ouverts à tous publics :

Inscriptions sur le site de l'EST.


Jeudi 6 février - 18h30-20h30

Master class avec Jean-François Peyret, metteur en scène - Ouverte à tous et toutes

Lieu : EST, Campus universitaire


Lundi 10 et mardi 11 février -
18h30-21h30

Stéréoscopie et théâtre, atelier pratique avec l’artiste web Agnès de Cayeux

Lieu : EST, Campus universitaire
Jauge : 15 étudiant.es


Jeudi 13 février - 18h

Répétition publique, dans le cadre des « Journées d’informatique théâtrale »

Lieu : EST, Campus universitaire


Mercredi 19 février - 19h30

Petit bréviaire tragique à l’usage des animaux humains du XXIe siècle, Spectacle de J.-F. Peyret, dans le cadre du festival Experimenta, Hexagone Scène Nationale arts-sciences

Lieu : EST, Campus universitaire


Jeudi 20 février - 18h

« Le singe, le savant et le tragique », Conférence d’Alain Prochiantz, neurobiologiste, co-créateur des spectacles avec Jean-François Peyret, dans le cadre du cycle des Conférences d’exception de l’UGA

Lieu : Amphi Weil , Campus universitaire

 

Biographie de Jean-François Peyret

Jean-François Peyret est auteur et metteur en scène. Il a fait ses débuts au théâtre dans les années 80, aux côtés de Jean Jourdheuil, avec lequel il a introduit en France le dramaturge allemand Heiner Müller (traduction et création de plusieurs textes : Paysage sous surveillance en 1987 à la MC93 de Bobigny, Le Cas Müller en 1991 au Festival d’Avignon entre autres). En 1995, il fonde sa propre compagnie, TF2, et se singularise en introduisant la science dans sa démarche dramaturgique et les scientifiques dans ses processus de création. Ainsi en 1998, il écrit et met en scène, en collaboration avec Jean-Didier Vincent, un spectacle inspiré de Goethe, Un Faust : une histoire naturelle (création à la MC93 de Bobigny, parution du texte aux éditions Odile Jacob, 2000). À partir de 2002, il co-signe avec le neurobiologiste Alain Prochiantz une série de spectacles qui confrontent des questions scientifiques d’actualité (la génétique, les neurosciences, la procréation médicale assistée, etc.) à des matériaux littéraires (le roman anglais du XIXe siècle, Les Métamorphoses d’Ovide, etc.). À des spectacles autour de Darwin (Les Variations Darwin, Théâtre National de Chaillot, 2004) succèderont un spectacle autour de la mathématicienne russe Sophie Kovaleski (Le Cas de Sophie K, Festival d’Avignon, 2004) ou encore de Galilée (Tournant autour de Galilée, Théâtre national de l’Odéon, 2008). Plus récemment Jean-François Peyret a proposé un spectacle inspiré de l’ouvrage culte d’Henry-David Thoreau, Walden ou la vie dans les bois, intitulé Re : Walden (Théâtre National de la Colline, 2014). Après s'être intéressé à la figure de Steve Jobs (Citizen Jobs, Le 104, 2015), il a créé en 2018 un spectacle, à partir du Frankenstein de Mary Shelley, intitulé La Fabrique des Monstres (Théâtre Vidy, Lausanne, 2018). Jean-François Peyret s’investit également beaucoup dans la pédagogie de l’acteur augmenté, en animant régulièrement des stages autour de l’usage des nouvelles technologies au théâtre, dans des écoles régionales et nationales (École régionale d’acteurs de Cannes, École du Théâtre National de Strasbourg, Conservatoire à rayonnement départemental d'Orléans, Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique de Paris, etc.)


 

 

Publié le 10 février 2020