Move and Talk Perf Meetings - 2020 - 2021

Du  30 septembre 2020 au  9 décembre 2020

Reprise des rencontres bimensuelles Move&Talk Perf Meetings, en présentiel, pour échanger autour de la performance.
** EN PÉRIODE DE CONFINEMENT, SÉANCES DES 4 ET 25 NOVEMBRE ET DU 9 DÉCEMBRE REPORTÉES DÉBUT 2021 **

ATTENTION : En raison de la crise sanitaire, changement de programmation. Report des séances prévues sur novembre et décembre au début 2021. Le nouveau calendrier sera prochainement mis en ligne.



Les sessions "Move and Talk - Perf Meetings" reprennent le mercredi après-midi de 14h à 17h à la MACI, dans le Somatic Lab (salle 213).


Les séances Move & Talk sont des ateliers exploratoires autours de questions qui relèvent souvent des performance studies, mêlant les arts de la scène à d’autres disciplines.

A l’initiative des doctorants et post-doctorants du Performance Lab, il s’agit à chaque fois d’aborder ces questions par une recherche collective, de façon pratique et théorique, d’élaborer de nouvelles formes de séminaire en recherche création et d’en penser l’archivage sur le vif.

La partition de chaque séance est orchestrée par au moins deux personnes de l’équipe : Léa Andréoléty, Lucie Bonnet, Laura Fanouillet, Martin Givors et Felix de Montety.

A la fin de chaque semestre, les archives collectées pourront faire l’objet d’un évènement publique, dont la date sera précisée ultérieurement.
 

Séances ouvertes à tous, sur réservation  inscription uniquement auprès de Virginie Meunier.
 

Programme détaillé

(en cours d'élaboration)

 
Séance du 30 septembre 2020 : Atmosphères sensibles, atmosphères affectives

L’étude des atmosphères, ou ambiances, se trouve aujourd’hui au cœur de nouvelles analyses de la construction de l’espace dans et par le sensible. Si les architectes, urbanistes et géographes se sont appropriés dans leurs méthodes et leur discours cette façon d’aborder l’expérience quotidienne des lieux, elle intéresse également les arts de la scène et les pratiques somatiques qui voient dans l’atmosphère un partenaire élémentaire tout autant qu’une réalité matérielle et affective appelant au travail esthétique. En s’appuyant sur des travaux ayant nourri récemment cette discussion (Mc Cormack, Sumarotojo & Pink), cette séance invitera ses participants à croiser des outils issus de la géographie, de la chorégraphie et des arts gestuels chinois au cours d’une brève enquête collective réalisée à proximité de la MaCI et d’un travail de composition textuel, sonore, lumineux et gestuel qui aboutira sur une proposition de restitution.

Quelques références :

Textes courts :

MCCORMACK Derek, “Rhythmic Bodies and Affective Atmospheres”, in Derek McCormack, Refrains for Moving Bodies. Experience and Experiment in Affective Spaces, Durham: Duke University Press, 2013, pp.38-64
SUMARTOJO Shanti, EDENSOR Tim and PINK Sarah, “Atmospheres in Urban Light”, Ambiances, 5, 2019, URL : http://journals.openedition.org/ambiances/2586

Pour prolonger :

ALLEN John, Ambient power: Berlin's Potsdamer Platz and the seductive logic of public spaces, Urban Studies, 43, 2, 2006, pp. 441-455, URL : http://oro.open.ac.uk/4275/
MCCORMACK Derek, Atmospheric Things. On the Allure of Elemental Envelopment, Durham: Duke University Press, 2018
SUMARTOJO Shanti, PINK Sarah, Atmospheres and the Experiential World: Theory and Methods, London: Routledge, 2018


Séance du 4 novembre 2020 : Anatomies expérientielles
 
Guidé par une objectivation générale du corps, l’apprentissage de l’anatomie en sciences médicales est traditionnellement basé sur un matériel pédagogique inorganique : planches en papier, imagerie numérique, squelette en plastique. Quand bien même l’exactitude visuelle et fonctionnelle de ces représentations semble primordiale, il manque souvent à cet apprentissage les outils nécessaires à l’intégration sensible de notre anatomie, pourtant garante tant d’une appréhension que d’une compréhension réellement holistique du corps humain.
Partant de ce postulat, notre atelier proposera des images pour l’intérieur du corps et offrira des explorations physiques sensorielles reposant sur ces images, pour visiter notre anatomie.
En convoquant certaines pratiques somatiques telles que le Body-Mind Centering (Bonnie Bainbridge Cohen) ou la méthode Feldenkrais (Feldenkrais), mais aussi la Release Technique (Joan Skinner, Nancy Topf) ou l’Ideokinesis (Mabel Todd, Lulu E. Sweigard, Barbara Clark), nous expérimenterons notre anatomie à travers une approche du mouvement qui mettra en dialogue entre notre squelette et notre imagination.
Bibliographie :
HALPRIN Anna, Mouvement de vie, Bruxelles, Contredanse.
KIRK Johanna, « Moving from the Membranes: Exploring the Integumentary System Through Experiential Anatomy and Dance », in. Journal of Dance Education 17, no1, 2 janvier 2017, p. 8-15. https://doi.org/10.1080/15290824.2016.1134797.
MATT Pamela, A Kinesthetic Legacy: The Life and Works of Barbara Clark, Tempe, CMT Press, 1993.
OLSEN Andrea et MCHOSE Caryn, Bodystories a Guide to Experiential Anatomy, Hanover, University Press of New England, 2004. http://search.ebscohost.com.
PENGELLY Fritha, « Anatomy for Dance: An Expanded Design », in. Journal of Dance Education 10, no 3, septembre 2010, p. 77-82. https://doi.org/10.1080/15290824.2010.508696.
ROLLAND John, Inside Motion: An Ideokinetic Basis for Movement Education, Urbana, Rolland String Associates, 1987.
SWEIGARD Lulu Edith, Human Movement Potential: Its Ideokinetic Facilitation, New York, Mead and Co, 1974.
TODD Mabel Elsworth, Le corps pensant, traduction Élise Argaud et Denise Luccioni, Bruxelles, Contredanse, 2012. The Thinking Body: A Study of the Balancing Forces of Dynamic Man, 1937, reprint with a Preface by Lulu E. Sweigard, New York, Dance Horizons, 1972.

Publié le 2 novembre 2020