Performance Lab

Conçu comme une plateforme internationale, le projet Performance Lab fédère une communauté de chercheurs autour de problématiques contemporaines reliant corps, société et technologie.
L’ambition du projet est également de renouveler la manière dont la recherche est conçue et pratiquée au sein de Univ. Grenoble Alpes en développant de nouvelles méthodologies en référence aux modèles anglo-saxons de « performance as research » (PAR), recherche-création, création-expérimentation et recherche-action.

L’objectif de la communauté est de conduire des recherches de pointe dans les domaines de la performance, de la documentation numérique, d’outils de lecture du corps en mouvement ainsi que du patrimoine matériel et immatériel. Les étroites collaborations qui seront mises en place avec les partenaires associatifs et culturels locaux ainsi que le milieu artistique professionnel à l’échelle nationale et internationale permettront par ailleurs d’aboutir à la création d’outils d’analyse et de documentation qui soient transposables dans les domaines des arts de la scène et des sciences  sociales.

Les WPs

  • Observatoire de la performance comme recherche
    Comment faire circuler des connaissances incarnées et de PAR/PBR entre les domaines des arts, des humanités et des sciences ? Porté par Marion Guyez
    Ce projet traite des questions ontologiques, méthodologiques et épistémologiques soulevées par les méthodes de PBR (Practice based Research) et de PAR (Practise as Research) via une perspective pluridisciplinaire ciblée sur les rapports entre le corps, la société et les technologies.
  • Digital dramaturgies
    La scène comme terrain : le virtuel et le physique porté par Rémi Ronfard et Julie Valero.
    Ce projet qui réunit des spécialistes de la performance et de l'informatique se concentre sur les dramaturgies numériques aux croisements des scènes virtuelles et physiques.
  • Gestes & Fréquences
    Capture de données corporelles de l'extraordinaire à l'infraordinaire portée par Lionel Reveret et Gretchen Schiller
    Des sessions ciblées de laboratoire nous permettront de diversifier les perspectives à partir desquelles le corps est compris et représenté, en effectuant des tests de capture du mouvement avec des experts dans leur environnement de travail (en studio de répétition), avec une capture simultanée faite par un observateur académique comme archiviste incarné.
  • Choreographic cartographies
    Cartographier le mouvement (corps, espaces, territoires) porté par Anne Laure Amilhat Szary et Gretchen Schiller
    "Qu'est-ce que la chorégraphie sinon une pratique incarnée qui exige une réorganisation continue de l'espace?" (Osterweis 2016). Mais comment cela reconfigure-t-il le pouvoir d’action ?